Ligue des hauts de france Comité AISNE Comité Nord Comité OISE Comité Pas de Calais Comité SOMME
échanges.tennis

Toute l'actu de la ligue

< Retour

À la rencontre de Clémence Herkt (TC Blériot), plus jeune présidente de France !

Étudiante en école de communication à Lille et ancienne joueuse classée 5/6, Clémence Herkt est devenue en février la plus jeune présidente d’un club de tennis de France, quelques jours avant de souffler ses 20 ans. Elle raconte les coulisses de sa nomination et ses projets pour le club.

Un repas de famille a tout déclenché !

Clémence Herkt au centre aux côté de son père, Dominique (à droite).

« Mon père, Dominique Herkt, ne pouvait plus assurer la présidence du club et en même temps être salarié, on cherchait un nouveau président. Beaucoup ont peur de la fonction et ne se croient pas suffisamment légitime, j’ai proposé ma candidature en mangeant, mais c’était plus pour rigoler ! On était en plein repas de famille pendant les vacances de Noël. C’est tellement rare de voir une présidente aussi jeune, je ne me considère pas comme une enfant mais encore une grande adolescente. Mais je ne vois pas pourquoi  je n’en serais pas capable ! Je fais du tennis depuis toute petite, je connais énormément de clubs dans la région et notamment sur la Côte d’Opale, Wimereux, Le Touquet, le milieu du tennis, son fonctionnement et avec l’expérience précédente de mon père, je savais déjà ce qu’il s’y passait, les problèmes à résoudre.  Ce n’est pas une question d’âge. Je me suis lancée et au final ça a été super bien accueilli ! »

Hausse des licenciés à Blériot

Alors que beaucoup de clubs enregistrent une perte notable du nombre de leurs licenciés, le TC Blériot-Plage est en augmentation depuis plusieurs années (200 licenciés environ). L’effet club-house selon la jeune dirigeante : « Depuis un an et demi qu’on a le club-house, on vu beaucoup de gens des clubs aux alentours venir ici, ils apprécient la convivialité. Et je pense aussi que l’effet fermeture des salles de sport à aider, car on peut malgré tout jouer en extérieur, cela permet aux gens de garder une activité. » Et aussi les deux premières éditions de l’Open de Blériot-Plage, couronnées de succès !

Quels projets pour le club ?

« Il n’y a pas encore beaucoup de clubs qui montrent les coulisses sur les réseaux sociaux, ça peut être une belle vitrine et apporter de la convivialité. Un club c’est beaucoup de communication, j’espère me servir de mes études pour aider le club et continuer à la faire grandir. Je dois partir aux États-Unis pour mes études en septembre, je vais utiliser cette expérience et observer comment est vécu le sport là-bas, notamment pour les cours de tennis, la manière d’apprendre le tennis. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

il y a 1 mois