Ligue des hauts de france Comité AISNE Comité Nord Comité OISE Comité Pas de Calais Comité SOMME
échanges.tennis

Toute l'actu de la ligue

< Retour

Entretien avec François Prévost, chef adjoint des arbitres de ce France – Belgique

François Prévost est le chef adjoint des arbitres pendant la finale de la Coupe Davis. Posté dans un coin du court, à l’opposé du saladier d’argent de la Coupe Davis, il observe les moindres détails pour assurer le bon déroulement du jeu et protéger les 22 juges de ligne de cette finale, de plus en plus exposés à la pression avec la multiplication du Hawk-Eye dans les rencontres.

« Je me m’occupe avec le chef des arbitres de la composition des équipes pour les juges de ligne. Je communique par téléphone avec lui qui est derrière la chaise d’arbitre, pour échanger des informations. Mon rôle est d’assurer les rotations et voir que tout se passe bien sur le terrain. Les juges font des rotations de 45 minutes : 45 minutes sur le court, puis 45 au repos. On essaie d’observer comment se déroule le match pour voir s’il faut faire rentrer une équipe un petit peu plus tôt. Généralement l’équipe va au bout des 45 minutes, mais s’il y a un problème, on peut raccourcir de quelques minutes les rotations.

Cela peut être par exemple un juge de ligne qui a fait une annonce proche de la ligne, le joueur peut alors être en tension par rapport à ça, on décide par anticipation de changer un juge, pour éviter que le joueur ne le prenne en grippe. C’est une façon de protéger les juges mais surtout d’aller dans le sens du jeu !

Un joueur peut demander de sortir un juge de ligne, mais ce n’est pas parce qu’il demande qu’il aura gain de cause. C’est à l’arbitre de chaise de trancher, en accord avec le chef des arbitres. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

il y a 1 année